Ce message absolument bouleversant d'une mère à la famille de l'homme qui a massacré sa fille à la machette

Denise Fergus, dont le fils James a été tragiquement enlevé et tué par deux jeunes garçons en 1993, a adressé un message poignant aux parents de Shawn Seesahai. Ce dernier, âgé de 19 ans, a été sauvagement assassiné par deux enfants de 12 ans armés de machettes. Le meurtre de Shawn a ravivé des souvenirs douloureux pour Denise Fergus, et sa compassion pour la famille endeuillée est palpable. Elle comprend leur peine mieux que quiconque, ayant elle-même traversé un cauchemar similaire il y a près de 30 ans, explique The Mirror.

"Je ne peux pas exprimer à quel point je suis désolée pour la famille Seesahai", a déclaré Denise Fergus, visiblement émue. "Le plus triste, c'est que je sais exactement ce qu'ils traversent. Je connais le vide immense qu'un tel décès laisse dans une famille, dans une vie. Rien ne pourra jamais guérir cela. Je veux leur dire que je suis là pour eux s'ils ont besoin de parler. Je veux les soutenir autant que je peux." En qualifiant la situation de "club dont on ne voudrait jamais faire partie", Denise Fergus souligne la douleur incommensurable et unique que partagent les parents d'enfants assassinés. Elle insiste sur le fait que la perte d'un enfant est terrible en toute circonstance, mais que le fait d'être victime de la violence d'enfants du même âge, ou plus jeune dans le cas Shawn, ajoute une dimension encore plus insoutenable à la tragédie.

Le système judiciaire doit tirer des leçons du passé et s'adapter

Denise Fergus a également profité de l'occasion pour plaider en faveur d'un changement radical du système judiciaire lorsqu'il s'agit de crimes aussi graves commis par des mineurs. Elle a pointé du doigt le cas de Jon Venables et Robert Thompson, condamnés pour le meurtre de son fils James, qui n'ont purgé qu'une peine de moins de huit ans...Lire la suite sur Closer